Humeurs

Commemoration de l’abolition de l’esclavage…passée sous silence ?

Reading Time: 2 minutes

Le 10 mai dernier avait lieu la commémoration de l’abolition de l’esclavage (en France), j’ai été terriblement surprise de voir la faible couverture de cet évènement dans les médias. L’objectif initial de cette journée étant de réfléchir ensemble sur la mémoire de l’esclavage dans l’histoire, je me demande comment cela pouvait être possible dans de telles conditions ? 

Que penser quand un pays choisit de célébrer l’anniversaire de l’élection d’un président socialiste (serait-ce un évènement miraculeux ?) et de reléguer au second plan … voire de taire la commémoration (il est vrai récente) de l’abolition de l’esclavage ?
J’y vois un pays qui a peur de son histoire, peur de regarder en arrière et de devoir reconnaître ses torts. Cette question de l’esclavage, est on le sent bien, ô combien douloureuse tant les responsables sont nombreux. 
Et pourtant, tous les descendants d’esclaves ont besoin de ce pardon, de cette réconciliation pour aller de l’avant, pour construire, pour ne plus être des victimes d’un passé omniprésent dans les non-dits.  
A-t-on peur de ce qui pourrait se produire si ce « pardon » finissait par arriver ? Je ne vois vraiment pas d’explication…à part la peur du communautarisme ? Mais il y-a-t-il vraiment danger ? Personnellement j’en doute. Que certaines personnes pensent qu’il faille se regrouper pour faire valoir un certains nombre de droits et dénoncer des injustices, elles en ont le droit après tout si elles estiment que l’Etat ne le fait pas. Outre-atlantique le communautarisme bat son plein et beaucoup aimerait s’en inspirer.
Je me sens personnellement concernée parce que mes ancêtres étaient des esclaves,que personne  ne considère cet évènement comme majeur me désole. On en devrait taire aucun épisode de l’Histoire. Pour autant je crois qu’il ne faut pas concevoir les choses et notamment la politique que du point de vue de la « race » (je sais que ça ne veut rien dire mais on se comprend). C’est mon côté un peu utopiste qui parle là, je sais !!!Mais nous sommes tellement plus qu’une couleur, n’est-ce pas ?
J’aimerais tellement y croire à la politique… A bon entendeur, salut !!!!

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.