Humeurs

Pourquoi tant de haine ?

Reading Time: 2 minutes

Sur les réseaux sociaux les esprits s’échauffent… Ces derniers temps mon mur est le reflet du débat qui passionne les médias : Dieudonné.

Pour ou contre l’interdiction de ses spectacles, pour ou contre la quenelle, pour ou contre la liberté d’expression, pour ou contre le racisme… Ça en devient ridicule. Et ça tourne en boucle sur les chaînes d’infos ! Je me sens prise en otage par ces débats, obligée à choisir ma team. Je me sens mal à l’aise depuis quelques temps parce que les uns et les autres opposent, comparent les torts causés à telle ou telle communauté… Il n’y a pas de hiérarchie dans la souffrance. Je n’ai donc pas de team ! Je suis une citoyenne du monde un peu utopiste sans doute mais je veux croire à un monde meilleur dans lequel on pourrait tous s’appeler « frères ». 

Bon, OK, je rêve

les yeux ouverts me direz vous, mais il faut bien un idéal vers lequel tendre. 
Si bien évidemment je ne cautionne absolument pas toute forme de racisme et de discrimination quelconque, il n’empêche que la liberté d’expression est un droit qui ne devrait être remis en cause dans notre cher pays. Sinon comment combattre les idées les plus obscures si elles ne s’expriment que dans le secret ? Après tout, il y a bien des partis extrêmes qui ont le droit à la parole en France… Personne ne parle d’interdire ces partis. On peut, il me semble sanctionner sans bâillonner. On peut croire encore au changement… Aller, j’ose, on peut croire à la repentance.
J’ai moi même assisté à un spectacle de Dieudonné il y a deux ans (oh la la diront certains !). Ben quoi ? Il faut bien savoir de quoi on parle, se faire sa propre opinion. Eh bien je pense qu’on ne m’y reprendra plus ! J’ai ri oui, mais à de trop nombreuses occasion j’ai eu honte. Le mot n’est pas trop faible, honte de me retrouver à un endroit où l’humour a cédé la place à une vision du monde que je ne partagerai jamais. 
Pourquoi tant de haine ? 
La haine des uns répond à celle des autres, c’est dommage. On pourrait agir autrement, condamner et passer à autre chose plutôt que d’attiser les flammes de la haine. Plutôt que d’assister passivement au spectacle que nous livrent les médias (utiles certes mais partiales parfois) où les victimes d’un jour finissent par devenir les bourreaux de demain et inversement, soyons les bâtisseurs de notre société, reprenons la main. Nous avons chacun un rôle à jouer, contre l’intolérance et pour la fraternité. Ce sont des valeurs qui me sont chères et pour lesquelles je suis prête à me battre (pas littéralement je vous rassure !). 
Je n’accepterai pas que d’autres me disent quoi penser. Je suis contre le racisme, contre l’antisémitisme (puisque c’est de cela qu’il s’agit) et pour la liberté d’expression. Oui. J’ai le droit !!!
Peace.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.